---Back to esad-stg.net hub

chronique FULL HF 5/12/2013

Chronique du 5/12/2013 – FULL HF –

Azarius

Le préfabriqué derrière l’annexe.

Bacillus subtilis -Tu dois t’impliquer plus dans le groupe, aller voir les chroniques sur le HUB, montrer ton travail, partager… peut-être que ce groupe n’est pas exactement celui qui te convient. À moins que tu t’y mettes, mais pour ce semestre…

Post Funghi -Il te faut tes crédits.

Morille -On ne peut pas t’attribuer des crédits de cours que tu n’as pas suivis.

Liyebo -Tu devrais choisir des cours que tu peux suivre, tu connais ton emploi du temps. Sinon d’où vient le miracle, je ne sais pas !?

Morille -Aujourd’hui il n’y a plus de miracle !

Post Funghi -On nous envoie des mails…

Bacillus subtilis -L’administration nous envoie directement des mails.

Post Funghi -Par exemple, Amanite tue-mouche, on nous a demandé si nous étions au courant de ton double cursus, si on était ok.

Bacillus subtilis -Ça peut arriver de perdre sa motivation, dans ces cas là on trouve des motivateurs. On est là pour te motiver, mais faut le faire mon vieux. Et si ce qui est proposé ici ne correspond pas à ce dont tu as besoin, cherchons ensemble. Sinon il y a d’autres cursus.

Azarius écoute, acquiesce, nuance ce qui est dit.

Fly Amanita -Pour moi les gens qui ne viennent pas aux cours sont des branleurs. Faites un effort. C’est valable pour tous ceux qui n’étaient pas là à mon cours l’autre jour !

Chanterelle

-Je tiens à m’excuser pour la manière dont je m’y suis pris au début. Je ne me sentais pas capable de passer en section Art, je me suis dit que l’option communication me donnerait plus de cadre. Sauf que c’est beaucoup beaucoup trop cadré. On m’a annoncé que je pourrai adapter mes projets vidéos aux sujets. Mais ça a été une grosse déception.

Morille -Il faut que tu saches que ce groupe n’est pas uniquement un groupe de vidéo, c’est un peu plus que ça.

Chanterelle considère qu’il a des choses à dire, il lui semble impossible de s’exprimer en didactique, ce pourquoi il revient vers HF.

Bacillus subtilis -C’est effrayant ce que tu dis.

Fly Amanite -Il semble y avoir un grave manque de communication…

(huhuhuh)

Chanterelle -C’est sûr…

Morille -Comment tu vois ton travail en HF ? Pourquoi étais-tu perdu l’année dernière quand tu es arrivé dans le groupe ? Qu’est-ce qui a changé ? C’est pas seulement le refus de la didactique visuelle qui t’amène ici, il faut que ce soit un peu plus que ça. Nous serions une image en négatif de la didactique visuelle ?

Chanterelle -Non, pas exactement

Morille -Non, certainement pas… Tu penses qu’on peut être en capacité de dialoguer avec toi et toi avec nous ?

Chanterelle -Oui

Morille -On ne veut juste pas que tu nous choisisses par défaut. Allez, dis nous pourquoi tu nous aimes !

Bacillus subtilis -Dis, pourquoi tu nous aimes ?

Rires

Morille -Tu connais le programme ?

Bacillus subtilis -Tu as eu vent de la fête de Noël ?

Chanterelle -Alors. Je sais qu’il il y a deux groupes… Les chaudrons des druides…

Dom -HF, pays de cocagne… Et puis comme qui dirait, les bonnes soupes se font…

Morille -Les bonnes soupes se font avec les secrets de famille.

Bacillus subtilis -Je crois que je deviens sourde…

Dom -C’est normal, c’est l’âge… Ça évite d’entendre les conneries…

Bacillus subtilis -Comment ?

Puis se pose la question du contrat d’étude, très différent de celui de la com, un DNAP à passer, un de plus à suivre pour Morille.

Dom -En tous cas il est mignon.

Bacillus subtilis. -Question de goûts.

Dom -Au moins il est propre.

Ce qui nous mène à une discussion sur les pseudos champignons pour le HUB : ne pas oublier d’envoyer tous les pseudos à Bacillus !

Azarius et Rhunaud participent à la performance Exibit B de Brett Bailey

http://www.maillon.eu

Bacillus subtilis -Allez, au boulot !

Bolet de Fechtner-Action, motivation !

Retour à Chanterelle

Bacillus subtilis -Est-ce que l’on pourrait un peu voir ce que tu as fait au premier semestre ?

Il présente un site sur lequel on fait évoluer, avancer un personnage en vélo.

Morille -On pourrait commencer par essayer de moins se flageller en parlant. On ne dit pas j’ai fait un petit site avec un petit vélo, mais j’ai fait un site avec un vélo.

D -Les maisons qu’il traverse symbolisent les époques.

Bacillus subtilis -Montre nous autre chose.

Chanterelle présente un film réalisé pour le cours de JT, un autoportrait de 5mn. Le dispositif vidéo est le même pour tous.

On le voit dans la boîte noire, derrière lui un mur noir et autour de lui les étudiant lui posent des questions auxquelles il répond hâtivement : une couleur, un animal… J. T. lui demande s’il pourrait définir son travail en une phrase. À partir de là la vidéo est remontée, tous les passages où Chanterelle hésite, ses silences avant de répondre à cette dernière question, montés les uns après les autres.

Il devrait écouter Langage removal servive et regarder le travail d’Omer Fast.

http://freemusicarchive.org/music/Language_Removal_Services

http://en.wikipedia.org/wiki/Omer_Fast

D -Ce qui tient vraiment ici, c’est la question autour de laquelle il fait le montage : pourrais tu présenter ton travail en une phrase ? Et son incapacité à répondre.

Il est dit que le début de la vidéo est moins intéressant et inaudible, qu’il faudrait retravailler le son.

Bacillus subtilis -Un second travail aurait pu émerger de cet exercice.

Dom -Rebondir. Tu es un performeur, une sorte de Buster Keaton de l’image.

Morille -Dom quand elle aime elle compte pas…

Chanterelle -enfin voilà, le reste ce sont des choses atroces, un pop up à réaliser sur un animal, les sujets de didactique…

Morille -Le mot atroce n’est pas autorisé.

Dom -Enfin là c’est la champignon visuelle qu’il critique, pas son travail, il a le droit.

Chanterelle -Voilà c’est tout, le reste je l’ai balancé à la poubelle.

Dom -Tu as jusqu’au 15 janvier pour bosser comme un fou alors !

Chanterelle et Psalliote des Jachères organisent ensemble la soirée BOSTON

Fly Amanite -Où en êtes vous du projet Boston Strasbourg avec Psalliote des Jachères ?

Psalliote des Jachères -De plus en plus de choses à gérer, mais les 13 binômes se passent bien. Des étudiants d’équipe 1, des illustrateurs qui vont archiver l’événement, impression en live, ça va se passer dans la boite noire du rez de chaussée, on va organiser une soirée de soutien pour financer, et une cagnotte en HF serait bien aussi. Jeudi 12, 14h, tests avec Boston, 18h, soirée de soutien. Voilà, ça fait bcp mais on va chercher des amis prêts à s’occuper de la soirée de financement. Comme ça on fera un buffet, histoire de faire rester les gens les 6h de la performance.

Le 19 – de 18h à minuit, Alain Sporr doit confirmer les horaires.

Dom -Vous pourriez faire une vente aux enchères.

Retour à Chanterelle

Bacillus subtilis -Ce serait bien que tu essaies de montrer ton travail de didactique, d’essayer de le situer entre art et communication et suivre une démarche analytique de là où tu te situes entre art et didactique.

Dom – En partant de ce point, produire une pièce nouvelle d’ici les bilans.

OP est encore sceptique quant à son départ, qui a cependant été annoncé à tous ses profs.

Bolet de Fechtner -Donc il n’y a pas de conflit.

Bacillus subtilis -Il y a quand même un pb au niveau des crédits, à voir.

CHANTERELLE EST HF

Pauline Marx veut nous rejoindre, elle vient de No Name, est en deuxième année. Elle va récupérer ses crédits du premier semestre, prévenir ses profs, nous montrer son travail, et puis hop là. Un rdv avec HF est à prévoir, il faudrait aussi qu’elle fasse le tour des cours proposés.

Russule argentée

Ces derniers temps il passe beaucoup de temps à travailler pour une commande, une animation pour un clip. Le début est fini mais pas la fin. Ce n’est pas le projet de sa vie.

La baleine coupée en deux du film fait penser au requin coupé en deux de Damien Hirst à quelqu’un. Tout le monde ne connaît pas, ce qui fait débat car il « faudrait connaître son milieu ».

 hirst_shark

Quelqu’un parle de Gilles Tiberghien qui a écrit un texte sur l’axolotl. On y pense en référence aux personnages du clip.

La chanson du clip de Russule argentée s’appelle Katerina, en référence à la fête des morts mexicaine. Russule ne l’aime pas trop.

Russule argentée -C’était une commande, ca ne devait pas prendre de temps, mais finalement si.

Quelqu’un demande s’il pourrait le recycler, s’en servir pour son travail et pas seulement pour un clip.

-Ça ressemble un peu a Princesse Mononoke.

Morille aime beaucoup Miyazaki. Il demande aussi à Russule argentée de se positionner par rapport aux grosses boîtes de prod. Russule a déjà fait d’autres clips, il va en montrer un qui est plus personnel.

Un mix entre film et animation, type chevaliers de la table ronde.

-Tu découpes avec un découpage.

Bolet de Fechtner -Et quand tu seras grand tu feras quoi? Travailler dans un grand studio, créer un studio, une compagnie ? Ou un truc artisanal tout seul ? Car tu sembles pouvoir partir dans toutes les directions pour le moment.

Bacillus Subtilis -Et nous on te sert à quoi ? Et l’école ?

Russule argentée y trouve un avantage quant aux rencontres, au temps libre. Quant à redoubler, il préfèrerait partir.

-C’est une question d’âge ?

-Pourquoi es-tu passé de graphisme en art?

Russule argentée -Pour plus expérimenter, mais j’ai tendance à retourner vers ce que je connais.

-Tu as quelques connaissances sur l’art ?

Un conflit. Russule trouve l’art contemporain prétentieux et parle de bullshit…

Il veut finir son film puis se laisser porter. Il ne lit pas mais écoute beaucoup la radio.

On lui parle d’Harmony Korine.

http://www.imdb.com/name/nm0005101/

-Attention, le piège c’est d’enchainer des commandes et de ne pas avoir de démarche personnelle. Il faut sortir de ce circuit pour inventer sa propre complexité.

-L’intuition vaut-elle mieux que la réflexion ?

- C’est de la prouesse technique, pas de la réflexion.

-C’est pour qui ce travail ? Et que veux-tu qu’on en retienne ?

Russule argnetée parle de son intérêt pour le chamanisme.

Bacillus subtilis -Tu montres ton travail à quelqu’un, tu t’adresses à un public : tu nous parles de chamanisme… qu’est ce que tu veux transmettre ?

Morille montre une vidéo de W. Kentridge « Journey to the moon », 2003

http://youtu.be/DPf63b6Glz8

Lentin de Schaeffer

Dans la salle Phonon, quatre moniteurs avec des vidéos anciennes, le texte qui se dé-écrit, la belle qui se penche avec ce texte qui donne envie de garder le casque, après on en discutera avec Laccaria Bicolor et Bolet de Fechtner, comme on s’y perd. Sur un autre écran les images facebook d’un groupe de rock, suppose-t-on, défilent avec en fond la voix de Lentin de Schaeffer qui nous dit les photographies retrouvées dans le grenier de la maison familiale, aux couleurs passées, le noir et blanc d’un autre temps. Il n’y a qu’un casque par moniteur, on ne peut pas tout regarder. Au bout de dix minutes, Lentin de Schaeffer dans la petite salle derrière le rideau, devant une vielle radio et une lampe de bureau, nous tous accroupis autour sauf Dominique qui parle avec Russule argentée de sa présentation et à Morille de ce que devient HF. Post-fungi et Bacillus suptilis la tête dans les genoux écoutent et on entend une pièce sonore qui sort de la machine devant le rideau. La voix de Carla Bruni, Blair Waldorf le personnage de Gossip Girl, des voix féminines qui disent revenir sur le chemin, la voie ferrée d’où tout est parti avec l’explosion. Si ma mémoire est bonne, un des mots du titre, c’est Orphée. Temps d’attente, on regarde les vidéos qu’on a pas encore eu le temps de voir puis le teaser d’une vidéo à venir qui, dit-elle, a du mal à se faire. Des images de sa maison d’enfance, le texte qui s’écrit et se dé-écrit au dessus, des pistes de travail, des souvenirs, la maison de Maupassant, le Horla. Elle dit qu’elle confond toujours Maupassant et Flaubert. La vidéo se termine, ça me rappelle Sophie Urban et Clitocybe nébuleux, les films de Laccaria Bicolor où elle filme une image qu’elle commente en s’y promenant et mon film avec la photo de ma grand mère et l’histoire de la maison d’enfance. Ça se termine, Lentin de Schaeffer parle de tout ça, Morille, Fly Amanite et Bacillus Subtilis. attentifs les yeux clos. La première question est posée par Bacillus Subtilis.

- Est-ce que tu te rappelles les pièces de Laccaria Bicolor présentées pour l’expo champi ? Tu pourrais nous parler de ton travail par rapport aux vidéos de Laccaria Bicolor ?

Lentin de Schaeffer voit un lien, elle aime le travail de Laccaria Bicolor, le lien se fait dans le travail à la surface de l’image dit-elle, une mise en surface des choses intimes. Elle trouve sa posture naïve contrairement à celle de Laccaria. Naïve dans un sens positif. Une fausse naïveté pour dissimuler.

Morille pense qu’elle s’emmêlle un peu les pinceaux entre les notions de naïveté, d’insouciance…

Polypore flamboyant

Au sous-sol, dans les deux salles adjacentes. Parallélisme, les deux mêmes tables et chaises, les deux mêmes ordinateurs fixes sur la table, deux fois le vidéoprojecteur qui projète sur l’écran dans le fond derrière la table.

Dans la salle de gauche Polypore flamboyant installe le tableau noir et écrit à la craie :

> APPELER

>PAPIERS

>LES PARENTS

>PRÉSENTATION

>COURSES

>RETIRER BILLET DE TRAIN

Polypore flamboyant -Bonjour. Alors c’est la première fois que je mets en place ce protocole, alors j’espère que ça va marcher et j’espère que vous allez être gentils avec moi.

Il demande à Morille de barrer les mots du haut sur la liste car il est trop petit, dit-il, puis efface tout. Il retire le tableau en vitesse, on croirait qu’il va tomber, puis le porte dans l’autre pièce, au même endroit par rapport à la table.

C’est marrant, c’est pareil…

Post-Fungi -Si on fait le jeu des sept erreurs, à noter, la couleur du sceau est différente.

Sur le tableau noir il écrit :

> APPELER

>PAPIERS

>LES PARENTS

>PRÉSENTATION

>COURSES

>RETIRER BILLET DE TRAIN

Puis il dit : -Bonjour. Alors c’est la première fois que je mets en place ce protocole, alors j’espère que ça va marcher et j’espère que vous allez être gentils avec moi.

Il demande à Post-Fungi de barrer les mots du haut sur la liste car il est trop petit, dit-il, puis efface tout. Il retire le tableau et le pose contre la paroi entre les deux salles, puis se met à table et frappe sur le clavier de l’ordinateur. Il retourne ensuite dans la salle de gauche. On le suit.

Il installe le tableau noir et écrit :

> APPELER

>PAPIERS

>LES PARENTS

>PRÉSENTATION

>COURSES

>RETIRER BILLET DE TRAIN

Il dit : -Bonjour, c’est la première fois que je mets en place ce protocole, j’espère que ça va marcher, j’espère que vous allez être gentils avec moi.

Il demande à Lion d’Or de barrer les mots du haut sur la liste car il est trop petit, dit-il, puis efface tout. Il retire le tableau et le pose contre la paroi entre les deux salles, puis s’installe à la table et joue au démineur. On suit le jeu à l’écran. Un nouveau record en 159 secondes de fait, il quitte le jeu. Retour dans la salle de droite.

Il installe le tableau noir et écrit :

> APPELER

>PAPIERS

>LES PARENTS

>PRÉSENTATION

>COURSES

>RETIRER BILLET DE TRAIN

Il dit : -Bonjour. Alors c’est la première fois que je mets en place ce protocole, alors j’espère que ça va marcher, j’espère que vous allez être gentils.

Il demande à C. de barrer les mots du haut sur la liste car il est trop petit, dit-il, puis efface tout. Il retire le tableau et le pose contre la paroi entre les deux salles, puis s’installe à la table et joue au démineur en mode expert. On suit le jeu à l’écran. Il perd. Son téléphone portable à la main qu’il regarde avec concentration, ça appelle, la sonnerie en haut parleur. Ça sonne. Messagerie. Il pose le portable.

Il installe le tableau noir et écrit :

> APPELER

>PAPIERS

>LES PARENTS

>PRÉSENTATION

>COURSES

>RETIRER BILLET DE TRAIN

Il dit : -Bonjour, alors c’est la première fois que fais ça, j’espère que le protocole va fonctionner, j’espère que vous allez être gentils avec moi. Comme qui dirait je me suis trompé.

Il dit ça alors qu’il efface le tableau.

De nouveau : -Bonjour, alors c’est la première fois que fais ça, j’espère que le protocole va fonctionner, j’espère que vous allez être gentils avec moi.

Bacillus subtilis -Quand est-ce qu’il nous donne les tomates ?

Amanite tue-mouche -Bonjour polyphore flamboyant.

-Bonjour Amanite.

-Moi je veux bien effacer si tu veux.

-C’est vrai que tu es plus grande que moi Amanite, est-ce que tu veux bien effacer la ligne qui est en haut ? Prions pour que je ne me trompe plus.

Il joue au démineur et perd au premier coup.

Ça sonne, il tient son téléphone portable, on tombe sur la messagerie, il raccroche.

Il installe le tableau noir dans l’autre pièce et écrit :

> APPELER

>PAPIERS

>LES PARENTS

>PRÉSENTATION

>COURSES

>RETIRER BILLET DE TRAIN

-T’as quoi à acheter ?

-Il faut que je me rachète de la viande.

-Qu’est-ce que tu vas cuisiner ?

-Tu nous invites ?

-Tu te fais des rôtis de veau ?

-Oui.

-Le billet de train c’est pour aller où ?

-Pour aller à Renne.

Dom -Et les parents, ils sont pas là ce soir ? Morille et moi on s’est proposé de faire les substituts.

-Oui tu me fais un peu penser à mon père Dom.

(Aïe)

Il dit : -Bonjour alors c’est la première fois que fais ça, j’espère que le protocole va fonctionner, j’espère que vous allez être gentils avec moi.

Il efface le tableau, joue au démineur, plus personne n’est attentif.

Ça appelle, sa mère répond au téléphone.

-Allo ?

-Salut maman, ça va ?

-Oui et toi ?

-Oui, j’ai une question, est-ce que les papiers sont arrivés à Clermont Ferrand ?

-Non, toujours pas.

-Ok, bah je te rappellerai.

-Ok, bisous.

Dans l’autre salle, il installe le tableau noir et écrit :

> APPELER

>PAPIERS

>LES PARENTS

>PRÉSENTATION

>COURSES

>RETIRER BILLET DE TRAIN

Dom efface le tableau qu’il dépose à l’entrée du sous-sol, puis joue au démineur et perd. De nouveau il appelle.

-Allo maman ?

-Ça va ?

-Oui, bonsoir.

-Ça va ?

-Oui, et toi ?

-Je t’appelais pour savoir si il y avait des papiers qui étaient arrivés pour moi.

-Non

-Bon bah je te rappellerai.

-Bon bah une prochaine fois tu appelleras.

Il raccroche.

-Je reviens tout de suite.

Il amène son ordinateur portable. Le branche au vidéoprojecteur. Extinction des lumières, la vidéo « 1 – mahjong.mov » apparaît à l’écran.

Bacillus subtilis -Oh my god

Polypore flamboyant -Comme vous pouvez le constater j’ai une fâcheuse tendance à perdre mon temps, comme de nombreuses personnes pourraient le penser. Je ne peux pas m’en empêcher, c’est comme une drogue. C’est assez excitant, je crois que j’ai pas mal de ça dans mon boulot. Ici par exemple, dit-il se tournant vers l’écran, ici, je joue au mah-jong, mais je perds tout le temps.

Une vidéo faite il y a trois ans, une vidéo en parallèle avec des chalenges. Moi qui parlais à mon corps, dit-il.

-J’ai aussi joué à des jeux de calcul mental. Au snack À la bien, pour une résidence d’une semaine.

Il nous montre la vidéo, parle du jeu SOS ouistiti, d’une performance réalisée en HF et montre une vidéo de reconstitution de la performance.

Puis la vidéo de l’araignée, qu’il essaie de faire marcher sur l’écran de son ordinateur.

Il parle de Zelda :

-Il commence comme vous et moi, dans son village il n’a rien, il va devoir user des savoirs qu’il a accumulé au long de son aventure. Ce personnage je l’identifie à moi, je cours beaucoup dans mes vidéos. Il montre une vidéo de lui courant puis une où il parle à son père qui conduit, on voit la route, il se dispute sur les fonctions de son portable qu’il essaie de lui apprendre.

-Je suis né avec un joystick dans la main, Zelda est sorti l’année de ma naissance.

Il nous montre une performance et vidéo à pôle sud, de jeu, encore. Essayer de faire tomber des échelles avec des petits cailloux, pour ouvrir les portes. Pièce en trois vidéos et mapping, installation à pôle sud, performance avec Lucille.

Puis une vidéo récente sur son transsexualisme, qui aborde la mise en danger engendrée par son choix. La vidéo pourrait fonctionner sans qu’il nous le dise, mais il veut qu’on puisse ressentir de l’empathie. La voix raconte qu’elle n’arrive pas à passer les gardes, alors écoute de la musique pour moins stresser.

Polypore flamboyant veut engager l’empathie du spectateur. Pour cela il met en place des protocoles où il demande au spectateur de l’aider.

-On m’a aidé à monter les marches de Pôle Sud, comme vous l’avez fait ce soir, en haut il n’y avait rien du tout. Mais ça a compté. Dans mon mémoire, je vais parler du travail de groupe, le time working des supers héros dans les comics, ça aussi ça peut être considéré par certains comme une perte de temps.

Il nous montre une vidéo à partir de Spiderman, bande son reprise, images dans un jardin contre le grillage dans la nuit et les herbes folles.

-Les comics sont très manichéens, chacun reste à sa place.

Il présente enfin une performance avec Psalliote des Jachères et Trompette de la Mort qui lisent des dialogues de comics. Derrière une vidéo avec les sous titres, de traduction et d’interprétations.

-Les mauvaises traductions, j’en ai faites aussi dans une autre performance réalisée avec le logiciel Cleverbot, qui ne comprend pas toujours tout ce qu’on lui dit.

Bacillus subtilis -Est-ce que c’était prévu, ce sentiment de longueur ?

Bolet de Fechtner -Pourquoi tu n’as pas adapté ta performance en sentant la longueur et la tension se relâcher ? Dommage de ne pas avoir provoqué notre empathie pour toi te fatiguant, c’est nous qui nous sommes fatigués du coup.

Bacillus subtilis -On n’est pas des spectateurs, on a pas payé nos places.

Fly Amanite -Performance conférence de Tom Johnson.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tom_Johnson_(compositeur)

Fungi Pau

Quatre tests. L’attention est définitivement partie, tout le monde se déplace d’une pièce à l’autre.

Pas de problèmes techniques.

Test 1 : Des feuilles accrochées au mur, une recherche par pays. Recherches google, recherche dans les différents pays sur le point G, projet qui prendra fin lorsqu’elle aura tout recensé, explique la feuille, cartel ou précisions sur le travail, accrochée à côté des autres.

Test 2 : Une vidéo projetée au mur, des chaises devant. On voit des gens qui dorment, puis sont indiqués leur âge, sexe, nationalité, langues parlées et drogues consommées.

Quelques personnes discutent devant, ça parle de Warhol…

La vidéo de Warhol, Sleep, 1963 :

http://vimeo.com/4880378

Bacillus Subtilis -Pas sûre du texte à coté…

Test 3 : Des textes écrits au mur, le recensement des différentes manières de rouler des joints dans les pays où Fungi Pau en a consommé, et des joints accrochés au mur. Ce seraient de faux joints, des cigarettes.

Test 4 : La lingua de Molière. Un moniteur, une chaise devant. Fungi Pau fume une cigarette, du cannabis ? Elle ne parle pas. La vidéo est sous-titrée. La feuille cartel explique le fonctionnent physiologique du cannabis. Puis elle parle du tabac, de Dom Juan, reprend sa tirade sur l’honneur (ou l’amour ? Me rappelle plus), en remplaçant l’objet du discours par le mot cannabis.



Laisser un commentaire

*