---Back to esad-stg.net hub

“On m’a dit…” / “I have been told…”

Co-auteurs / Co-authors : Eléonore Hellio et Francisco Ruiz de Infante

Lieu / Place : Pôle Sud à Strasbourg

Date(s) : 2012

Durée (processus jusqu’à présentation ou à préciser / Duration (process until presentation or to be specified) : Afternoon

Description (medium, genre, concept, questions, critics…) : Performance, texte, vidéo

Un film est projeté. Une femme s’adresse parfois à elle-même, parfois au public alternant entre plusieurs registres…

Perspectives : Enregistrer le texte et l’intégrer au film.

Axes de recherche / Research axes (Play/Urban)  : Postcolonial dilemna / Gender issues

Protocoles (collectif) d’action / (collective) action protocols : Recevoir et envoyer 3 mots (concept/processus/restitution) aux autres participants

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

FREE SPACE

Extrait du texte écrit par Eléonore Hellio :

on m’a dit ça et en deçà et par dessus et en dessous
et par tous les moyens possibles

on m’a dit d’endosser tous les mots

on m’a dit de compter tous les satellites et de ne pas être au centre

je te dis de bouger ton corps

je te dis de t’assoir là et toi ici, et toi là-bas

je te dis que tu dois te sentir bien ici

je te dis de ne pas fermer les yeux

je te dis de me suivre même si tu n’as pas confiance

je te dis de rester debout

je te dis d’être d’accord

je te dis de bien respirer

je te dis de me suivre jusqu’à là-bas

je te dis de te déplacer sans bruit

je te dis de te mettre là et surtout pas ici

 

on m’a dit que je n’avais pas le choix

on m’a dit de rester à ma place

on m’a dit de ne pas être en désaccord

 

je te dis d’avoir confiance et de t’assoir là

je te dis de te fixer

je te dis que je choisie ta place et que tu n’as rien à dire

 

on m’a dit que je dois être docile, soumise

on m’a dit de ne pas toujours tout dire

on m’a dit de ne pas me poser trop de questions

on m’a dit de tout donner pour la nation

on m’a dit que c’est l’expertise qui compte

 

je te dis de chercher un espace et de ne plus bouger

je te dis de chercher un point d’appui
on m’a dit que je suis dans un état de droit

on m’a dit que je n’avais pas le droit de ne pas faire appel à cet état de droit

on m’a dit de me comporter comme un homme

 

je te dis de regarder de plus près

je te dis qu’il y a des territoires incertains

je te dis de ne pas expulser tes cris maintenant et ici

je te dis que c’est très dangereux

 

on m’a dit de ne pas avoir trop d’opinions

on m’a dit de laisser faire

 

 

 

je te dis de me laisser parler

je te dis que plus les règles sont strictes plus elles font surgir un matériau résistant

 

on m’a dit qu’il fallait se laisser domestiquer

on m’a dit que je devais maitriser mes émotions

je te dis que tu as le pouvoir d’agir de là où tu es

on m’a dit de ne pas me révolter

on m’a dit ce que j’étais et ce que je n’étais pas

je te dis que je suis terrorisée

on m’a dit qu’il fallait que je sois forte

 

je te dis de ne pas avoir peur

je te dis que tu es incomprise

 

je te dis de bien regarder l’espace des apparitions de là où tu es

je te dis que je t’emmène là où je crois pouvoir aller

je te dis de bien écouter ce que je te dis en silence

je te dis que tu n’es pas exclu

 

on m’a dit que l’on ne savait pas quoi faire avec moi

on m’a dit qu’il y avait des procédures

on m’a dit de ne pas faire de drame et d’accepter les situations

on m’a dit de ne pas poser de questions

je te dis de rester là et toi reste là-bas

on m’a dit d’être belle, gentille et douce

on m’a dit d’être rassurante

on m’a dit que je n’avais qu’à choisir mon camps

je te dis que je pense vrai ce que je te dis

on m’a dit d’être obéissante

je te dis de me désobéir

on m’a dit qu’il ne fallait pas être hystérique

on m’a dit que je n’avais qu’à écouter, me taire ou partir

on m’a dit de ne pas être en colère

on m’a dit d’être disciplinée

je te dis qu’il y a des choses que tu sais que je ne comprend pas encore

je te dis qu’il y a des choses que je sais que tu ne comprend pas encore

on m’a dit que j’étais une charge

on m’a dit de ne pas prendre trop de place

on m’a dit qu’être en moi me donnait trop de puissance

on m’a dit que je n’avais pas le droit de pardonner à qui j’avais envie de pardonner

on m’a dit que je devais pardonner à ceux que je n’avais pas envie de pardonner

on m’a dit que je n’avais pas le droit de refuser

on m’a dit que c’était de ma faute

je te dis que tu comprend ce que tu veux bien comprendre

je te dis que je ne peux pas tout te dire

on m’a dit que je devais m’intégrer

on m’a dit que je devais me retenir

on m’a dit que j’étais énervante

je te dis de prendre position, de prendre ta position

je te dis de me laisser choisir la mienne

on m’a dit d’être à l’heure toujours à l’heure

on m’a dit que je ne pouvais pas affronter la violence à ma manière

on m’a dit que la violence ordinaire c’était mieux

je te dis que tu ne peux pas décider de ce que je peux te dire

 

temps arrêté, rewind encore une seconde fois

 

 



Leave a Reply

*